LA MIXITÉ ET L’ACCESSIBILITÉ
SUR LE SECTEUR DU NUMÉRIQUE.

Le Digital au service des plus démunis

Mai 17, 2021 | Article étudiant

Votre rédacteur

Côme De Calonne

Alors que le digital s’intègre partout, et surtout pour améliorer les ventes dans les magasins, certaines organisations et structures ont décidé de saisir cette opportunité du digital dans l’optique de venir en aide aux plus démunis. Même les organisations à but non lucratif se servent du digital et des outils tactiles pour faciliter la vie de celles et ceux dans le besoin, notamment dans leur gestion administrative.

On compte en France environ 200 000 personnes SDF, 71 % des personnes SDF sont équipées d’un smartphone. Ces chiffres soulignent l’essor du numérique comme un besoin vital pour tous, incluant les personnes les plus en marge.

Dans cet article vous trouverez des exemples de l’insertion du Digital pour les plus démunis.

La borne tactile :

Les personnes vivant dans la rue ou dans les foyers rencontrent souvent un problème au niveau de la gestion de leurs documents (pièces d’identité, photos de familles ou document administratifs).
Pour cela, l’association strasbourgeoise Entraide relais a mis à disposition de celles et ceux qui en auraient besoin, une borne digitale et tactile, permettant de stocker de manière digitale, en les numérisant, ses papiers les plus importants.
Équipée d’un scanner et d’un écran tactile, cette borne permet de scanner ses documents. Avec un identifiant et un mot de passe, les utilisateurs peuvent ainsi mettre à l’abri des intempéries, des pertes ou des vols, leurs documents.
La plateforme Reconnect, fondée par le groupe SOS-Solidarité, offre quant à elle un cloud solidaire qui permet de récupérer ses documents scannés.
De nombreuses Mairie et institutions ont également équipé leur infrastructure de borne comme celle-ci.

Soliguide :

Soliguide a été créé par l’association Solinum, il propose une cartographie de l’action sociale pour venir en aide au plus démunis. Le concept est déployé depuis 2017 dans 8 régions de France dont Paris et Bordeaux. Soliguide rencontre immédiatement un grand succès, et déploie ainsi deux bornes interactives dans le centre de Bordeaux pour que ceux qui ne seraient pas équipés de smartphone, puissent accéder aux mêmes précieuses informations.
Depuis le mois de janvier 2020 à Strasbourg, les SDF munis d’un smartphone peuvent télécharger l’application Soliguide. Cette nouvelle appli liste tous les services disponibles pour les personnes en grande précarité comme par exemple les maraudes, les douches publiques ou encore les horaires des centres d’accueil.

Entougage :

Une autre initiative fondée par des gens qui pensent que le numérique peut nous aider à être plus humains, c’est Entourage. Présente dans les villes de Paris, Lyon, Lille et Grenoble, l’application compte 51 811 membres et met à disposition un réseau composé de voisins, de commerçants, d’associations et de sans-abris. Sur une carte interactive sont répertoriées, à l’instar du Soliguide, toutes les actions sociales en cours autour de vous. La différence, c’est que les membres peuvent être acteurs, et créer eux-mêmes un événement de distribution de repas, dire qu’ils ont mis un café suspendu à tel bistrot, et ainsi de suite.

Mercipourl’invit.fr :

Merci Pour l’Invit’ est le premier réseau d’hébergement citoyen pour femmes sans-domicile. Harcèlement, agressions physiques, viols… Les femmes vivant à la rue sont exposées à de nombreuses menaces à leur sécurité.
Pour lutter contre cela, l’équipe Merci pour l’invit’ se fixe trois objectifs : héberger, accompagner, réinsérer. De nombreuses études l’ont prouvé, la condition n°1 vers la réinsertion est la tranquillité permise par un hébergement stable. Pour cela, Merci pour l’invit met en relation des femmes, orientées par des associations partenaires, et des hébergeurs citoyens pour une durée allant de 15 jours à plusieurs mois.